Dominic Wilcox crée les chaussures GPS - Pensées d'une Shoesaholic

We’re off to see the wonderful wizard of Oz!

samedi, 5 janvier, 2013 2 ,
Ce contenu a été publié il y a 7 années. Lisez cet article en tenant compte de son âge (les chaussures dont je parle peuvent par exemple ne plus être disponibles 😉 ).

Il était une fois Dorothée, une jeune fille du Kansas dont la maison s’est envolée, portée par une tornade. Elle fut transportée au Pays d’Oz, où elle trouve des souliers de rubis jadis appartenant à une vieille sorcière sur laquelle sa maison s’est écrasée. Le seul moyen pour elle de revenir, c’est de frapper trois fois ses talons l’un contre l’autre et de dire « There’s no place like home ». Vous avez même un tutoriel ci-dessous, présenté par la bonne sorcière Glinda.

Et si je vous disais qu’un artiste anglais du nom de Dominic Wilcox, aidé du bottier Stamp Shoes, avait recréé les chaussures de Dorothée? Pas l’aspect, malheureusement (oui j’étais déçue aussi) mais en tout cas le concept. 

Les chaussures à GPS

La création de David Wilcox… en effet, on est loin des souliers de rubis de Dorothée!

Le principe est très simple, il s’agit de chaussures GPS! Pour les utiliser, il suffit de:

  • brancher les chaussures à un ordinateur grâce à une interface USB et indiquer dans Google Maps la destination souhaitée

  • pour activer le GPS alors que les chaussures sont à nos pieds, il faut heurter les talons trois fois de suite l’un contre l’autre (tiens, ça vous rappelle pas quelque chose, ça?). L’antenne satellite rouge, située sur la chaussure gauche, reçoit des signaux radio. Le pied droit indique la distance qui sépare les chaussures de l’objectif à atteindre. (J’avoue, moi non plus, je n’ai pas tout compris dans cette partie-là).

C’est quand même bien compliqué leur histoire. Si à chaque fois qu’on a envie de retrouver un endroit il faut passer par un lieu avec un PC… on ne s’en sort plus! Il faudrait du Wifi, du Bluetooth, du que sais-je d’autre encore. En plus, comme a fait judicieusement remarquer ce commentateur: « Oui sauf que regarder ses chaussures pour voir à combien on est du point d’arrivée promet de belles embrassades de lampadaires… ». Personnellement, je préfère encore le GPS de mon iPhone qui est quand même plus sexy que ces chaussures et qui ne demande à être branché à rien du tout pour fonctionner correctement. (Non, je n’ai pas d’iPhone 5 et donc pas d’Apple Maps… ça se voit tant que ça?).

Vous voulez plus d’infos? C’est par là que ça se passe! (je vous conseille de regarder la vidéo, surtout la fin – après environ 3 minutes et demie – où on voit le bonhomme marcher avec les chaussures… ça donne plutôt un bon aperçu de la bête)

Moi, c’est surtout les références au Magicien d’Oz que je trouve mignonnes. Sauf que je veux ces chaussures en version souliers de rubis de Dorothée (bon c’est pas obligé d’être des vrais rubis, des paillettes, ça suffira… dans le genre celles que j’ai mises dans ma wishlist spéciale soldes), là ils me convaincront!

Et parce qu’on ne s’en lasse pas…

2 Commentaires
  • Arnaud
    janvier 5, 2013

    Q de James Bond ne serait il pas passé par là?
    Ou Lucius Fox le patron de Wayne Industrie et père de substitution de Batman ???
    Franchement c’est assez marrant!!

    • Tatiana MK
      janvier 5, 2013

      N’étant pas une grande fan de James Bond j’ai pensé au magicien d’Oz avant tout 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.