Archives de mot-clé bottes

Le corollaire des bottes et du jean

Le corollaire des bottes et du jean

Ce contenu a été publié il y a 9 ans. Lisez cet article en tenant compte de son âge (les chaussures dont je parle peuvent par exemple ne plus être disponibles 😉 ).Quand j’étais en Seconde, le summum de la fashion-attitude, c’était de porter ses bottes par-dessus son jean. Et moi à cette époque je n’avais qu’une seule envie, c’est d’être au summum de la fashion-attitude. (Comme aujourd’hui vous me direz. Sauf qu’aujourd’hui, les modes, c’est moi qui les lance. Ou pas. Certaines des modes que je lance ne sont pas suivies. Je m’en fous, je les lance quand même.) Bref, quand j’ai vu toutes les filles les mieux habillées…

Partager

Mettons-nous au vert avec Topshop… ou pas.

Mettons-nous au vert avec Topshop… ou pas.

Ce contenu a été publié il y a 9 ans. Lisez cet article en tenant compte de son âge (les chaussures dont je parle peuvent par exemple ne plus être disponibles 😉 ).Qui connait Chloe Jade Green? Pas moi, en tout cas pas avant que je ne commence à flâner sur le Net à la recherche d’infos chaussures à vous faire partager. Parait-il que c’est la fille de Philip Green, propriétaire de Topshop – j’avoue je connais assez peu cette marque, je regarde de temps en temps sur Internet mais globalement je trouve leurs prix assez prohibitifs, du coup je n’ai jamais acheté. Apparemment elle a sorti sa petite collection…

Partager

Pas loca des mukluks

Pas loca des mukluks

Ce contenu a été publié il y a 9 ans. Lisez cet article en tenant compte de son âge (les chaussures dont je parle peuvent par exemple ne plus être disponibles 😉 ).(Ok, mon titre est nul. J’assume. Pour les non-hispanophones, « loca » veut dire « folle », et ça fait une jolie allitération avec les « mukluks », ça fait plus joli que juste dire « folle ». Et je n’ai pas mis le titre entièrement en espagnol, parce que si mon niveau d’espagnol me permet de dire folle tout court, il ne me permet pas de dire « folle de » à 100% sans me tromper. Et je n’ai pas envie de vexer les Espagnols. Alors j’ai…

Partager

Ils me connaissent bien.

Ils me connaissent bien.

Ce contenu a été publié il y a 9 ans. Lisez cet article en tenant compte de son âge (les chaussures dont je parle peuvent par exemple ne plus être disponibles 😉 ). Parfois, on quitte l’entreprise dans laquelle on a travaillé pendant un an, et on se dit: « J’ai marqué les esprits ». On se dit que nos collègues nous connaissaient bien, au-delà du travail qu’on faisait. On se dit qu’avant de quitter des collègues, on a avant tout quitté des amis. C’est ce que je me suis dit quand, à mon pot de départ, j’ai eu dans les mains une enveloppe sur laquelle était écrit « Donnez à une femme…

Partager