Michel Tcherevkoff et ses bouquets de souliers - Pensées d'une Shoesaholic

Michel Tcherevkoff et ses bouquets de souliers

mardi, 10 mai, 2016 4
Ce contenu a été publié il y a 3 années. Lisez cet article en tenant compte de son âge (les chaussures dont je parle peuvent par exemple ne plus être disponibles 😉 ).

Vous vous souvenez? C’était il y a 2 ans. Je vous présentais Eric, créateur du blog Perchés Créations, qui réalisait de superbes chaussures de manière informatique. Je vous ai aussi présenté Gillian Park, qui peint des tableaux avec des chaussures (principalement de la marque Irregular Choice), aux balbutiements du blog. Et il y a quelques semaines seulement, vous découvriez Françoise Weeks, qui fait de superbes compositions florales en forme de chaussures. En fait, j’ai des envies de fleurs en ce moment, je ne sais pas pourquoi, ça doit être le printemps. (des fleurs sur un écran ou sur un papier ou sur des boucles d’oreilles ou sur une robe hein, pas des vraies fleurs dans un vase, les vraies fleurs dans un vase, tout le monde sait que je n’aime pas ça, ça crée plus d’embêtements qu’autre chose).

Du coup, j’ai décidé de vous parler du photographe Michel Tcherevkoff, qui crée de superbes chaussures végétales à la manière de Françoise Weeks (mais dans un style totalement différent, vous verrez pourquoi!) et qui ensuite les prend en photo, au départ pour réaliser des visuels publicitaires, ensuite pour en faire tout un livre que vous pouvez acquérir sur Amazon ici. Pour ses créations, Michel Tcherevkoff s’est donné une règle: chaque modèle doit être fabriqué avec une seule variété de fleur ou de plante. A la différence donc de Françoise Weeks qui réalise plutôt des compositions.

Bouquet de souliers de Michel Tcherevkoff Bouquet de souliers de Michel Tcherevkoff Bouquet de souliers de Michel Tcherevkoff

La création de chacune de ses chaussures prend trois jours et trois nuits à Michel Tcherevkoff (oui c’est bien trois jours et trois nuits pour une seule chaussure, c’est dire s’il faut être patient!). Pour assembler la chaussure et la faire tenir en équilibre, il utilise du fil de nylon.

Les chaussures sont ensuite retravaillées soit depuis la sculpture, soit directement depuis son ordinateur à coups d’ajout d’ombres et de lumières pour obtenir la photo parfaite.

L’univers féerique de la danse classique et de la musique, dont a fait partie sa mère, aristocrate russe (je me disais bien qu’avec un nom pareil il cachait forcément des racines russes!), constitue une de ses principales sources d’inspirations pour ses créations.

Bouquet de souliers de Michel Tcherevkoff Bouquet de souliers de Michel Tcherevkoff Bouquet de souliers de Michel Tcherevkoff Bouquet de souliers de Michel Tcherevkoff Bouquet de souliers de Michel Tcherevkoff Bouquet de souliers de Michel Tcherevkoff Bouquet de souliers de Michel Tcherevkoff Bouquet de souliers de Michel Tcherevkoff

Pour la partie triste de l’histoire: après la prise de photos, ces superbes créations finissent… à la poubelle. C’est logique vous me direz (vous voulez mettre où des fleurs qui sinon seront toutes fanées?). Mais c’est quand même un peu triste d’y penser…

Vous voulez plus d’informations? Je vous invite à:

4 Commentaires
  • Filo
    mai 11, 2016

    Ravissant, de véritables chaussures de contes de fées!
    (http://penseesduneshoesaholic.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif ça fait bien longtemps que je n’ai pas commenté, mais je te lis toujours avec plaisir)

    • Tatiana MK
      mai 16, 2016

      Oui c’est vrai que c’est sublime, ça donne envie de les porter, même si ce n’est pas possible 🙂

  • anita
    mai 18, 2016

    Elles sont toutes très jolies ces créations
    Merci de nous l’avoir partagé Tatiana
    Bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.