Compte rendu de la soirée d'inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer - Pensées d'une Shoesaholic

Le soir où j’ai fait peur à Antoine Duléry

mardi, 24 juin, 2014 4
Ce contenu a été publié il y a 5 années. Lisez cet article en tenant compte de son âge (les chaussures dont je parle peuvent par exemple ne plus être disponibles 😉 ).

Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer

Jeudi dernier, j’ai été invitée, grâce à mon blog, à la soirée d’inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer à Paris, dans le 8e arrondissement (pas loin de Saint-Philippe du Roule – Miromesnil). J’étais toute contente de recevoir l’invitation parce que, comme je l’ai dit à plusieurs reprises, un des principaux avantages de ce blog est d’être invitée à des soirées sympa et de rencontrer d’autres blogueurs. Malheureusement je ne pouvais pas rester longtemps – la soirée commençait à 18h30 et je devais être à une réunion de mon association un peu après 20h.

Pour être honnête, la soirée a démarré dans la déception. La personne qui m’a contactée pour m’inviter m’a assurée que je serais « sur une liste ». Or, à mon entrée, il y avait un vigile mais je suis entrée sans que quiconque y prête attention. Ce n’est pas que je n’ai envie de participer qu’à des événements VIP, je ne suis pas snob, mais pourquoi me dire que je suis « sur une liste » si j’avais pu rentrer simplement en voyant la boutique dans la rue? Dites-nous que c’est une soirée ouverte à tous, on ne vous en voudra pas, on viendra quand même, hein. On sera déjà contentes d’apprendre qu’il y a une soirée et que quelqu’un a pensé à nous le dire.

Immédiatement, dès que je suis entrée dans la boutique, je me suis sentie… pas à ma place. Je ne connaissais pas la marque Jean-Louis Scherrer et je ne m’étais pas spécialement renseignée avant d’y aller, mais il se trouve qu’il s’agit d’une marque chère. Très chère. Certaines robes de la boutique étaient à 700€. Les chaussures étaient déjà un peu plus abordables – dans les 250-300€, mais ça reste cher. L’avantage, c’est que je peux voir de plus près et toucher des vêtements que sans doute je n’oserais pas toucher en temps normal. (Le regard de la vendeuse ou du vendeur qui me juge quand je rentre dans une boutique beaucoup trop chère pour moi, je ne supporte pas ça.) Là, au moins, je ne me sentais pas jugée.

Sauf que si, un peu, en fait. C’était rapidement évident que pratiquement tous les gens présents avaient les moyens d’acheter des vêtements de cette marque. On le voyait dans leur démarche, dans leur façon de s’habiller, dans leur maquillage. Ils étaient tous vêtus de noir et blanc. Alors moi, avec ma robe à carreaux violets et blancs achetée sur Asos, j’avais vraiment l’impression de faire tache.

Autre problème, la moyenne d’âge. Comment approcher des gens qui ont l’âge d’être mes parents? Autant je peux facilement dire bonjour à des « jeunes », autant là, j’étais très intimidée (je mets « jeunes » entre guillemets parce que ces gens n’étaient pas non plus des vieux… juste des gens de la génération du-dessus). Je me disais: « Ces gens-là connaissent la vie et ont de l’argent ». Je ne voyais pas un « jeune ».

Troisième problème, l’accueil des blogueuses. Il n’y en a pas eu, en fait. Personne n’est venu m’expliquer la marque, le concept, son histoire, comme ça avait été le cas lors de l’event JustFab par exemple. J’avais presque l’impression d’être invitée là par erreur, je ne voyais pas d’autres blogueuses, uniquement des photographes et journalistes professionnels. Vous me direz, j’aurais pu aller demander par moi-même. Sauf que dans le monde qu’il y avait, impossible de savoir qui travaillait pour Jean-Louis Scherrer et qui n’y travaillait pas. Ils étaient tous habillés avec des vêtements chers, donc, impossible de les distinguer.

Je ne critique pas forcément la soirée, attention. Je pense que si j’avais été une autre personne, d’un autre âge, j’aurais beaucoup aimé, car l’événement avait beaucoup de qualités. Je pense que ma déception venait surtout d’un problème d’incompatibilité entre la soirée et moi…

Je me suis dit: « Tant pis si je ne rencontre personne, au moins je vais faire des photos « . Je m’arme de mon iPhone et là, miracle, quelqu’un vient me parler. Un monsieur très sympathique, un peu plus âgé que moi. Il me dit: « Je sens la blogueuse qui sommeille en vous ». Je lui parle rapidement du concept de mon blog, il semble intéressé, nous échangeons des cartes de visite. Il s’appelle David et est photographe professionnel. L’entrevue s’arrête là, car il a du travail. Moi, j’ai tout mon temps.

J’ai donc pris en photo des vêtements…

Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer

 

Comme vous le voyez, il s’agit de vêtements un peu particuliers, plutôt ciblés pour les personnes de 40 ans et plus, mais pas moches. Je trouve assez sympathique le manteau blanc à la doublure léopard. Dans 30 ans, quand je serai riche et que j’aurai l’âge de le porter, je m’en achèterai probablement un. J’aime aussi la veste blanche avec les fleurs en dentelle. Mais pas avec la jupe. Avec la jupe, c’est too much. Il aurait fallu la twister avec un short, un pantalon ou une jupe crayon noire. Quelque chose d’uni, en somme!

Mais Jean-Louis Scherrer, c’est aussi des vêtements pour les hommes:

Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer

Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer

Et plus surprenant, pour les enfants!

IMG_2338 Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer

Et parfois, une décoration un peu particulière…

Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer

Et bien sûr, je garde le meilleur: des chaussures et des accessoires! (il faut rester dans le sujet du blog, quand même!)

Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer

Comme vous pouvez le constater, les modèles de chaussures ne sont pas forcément dans mon style! Mais ils ne sont pas moches (à part pour l’espèce de chaussure pointue avec le talon rouge et le fil autour, qu’est-ce que c’est que cette horreur?). J’ai eu quelques difficultés à prendre en photo la chaussure noire, car les présentoirs étaient tous noirs: impossible de trouver un endroit où elle aurait été mise en valeur! J’ai réussi tant bien que mal, en la mettant à côté d’un foulard blanc. Mais mon vrai coup de coeur parmi toutes ces photos, ce sont les sacs cartables blancs des dernières photos! Ce sera sûrement un peu salissant dans la vie de tous les jours, mais c’est très beau.

Et puis, première bonne surprise de la soirée: le champagne arrive! On me propose un verre et j’accepte volontiers. (en même temps, à moins d’être un alcoolique en voie de guérison, on ne refuse pas du champagne gratuit! )

Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer

Je sirote mon champagne, posant mon téléphone, quand… deuxième bonne surprise de la soirée: Elie Semoun débarque. Je n’ai pas pu prendre de photos, pas même des photos floues pour ma propre utilisation, parce qu’il est vraiment resté 30 secondes, le temps que je sorte mon iPhone et que j’émerge de derrière les photographes professionnels, il était déjà parti. Lui ont succédé 2 autres célébrités, que les gens mitraillaient de photos mais que moi, j’étais incapable d’identifier. Ne me sentant pas suffisamment à ma place et n’osant pas m’afficher davantage en demandant qui c’était, je les ai prises en photo (mais les photos ne sont pas terribles, c’est pourquoi je ne les mets pas sur le blog), et je demande à mes amis de qui il s’agissait. Pour l’instant, pas eu de réponse.

Troisième bonne surprise: il y a eu un arrivage de petits fours! De quoi animer n’importe quelle soirée, et comme à mon habitude, j’ai pu vous prendre quelques photos du buffet.

IMG_2347 Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer

Je m’apprête à partir. Je me dis que si je pars maintenant, j’arriverai à l’heure à ma réunion d’association et que j’aurai mon mot à dire dans les pizzas qu’on commandera chez Domino’s. Que je pourrai peut-être les motiver à prendre une pizza avec de la sauce barbecue.

C’était sans compter sur la quatrième bonne surprise de la soirée (et probablement la meilleure surprise que j’ai jamais eue à une soirée, toutes soirées confondues, à part si un jour je remporte les Golden Blog Awards mais j’en doute).

Je me tourne pour partir, et puis je vois un visage connu. Je me dis « Je le connais, lui ». Au départ, l’information n’arrive pas à mon cerveau puis enfin, je comprends. Je n’ose y croire. Un de mes acteurs français préférés est là, à quelques mètres de moi , et se rapproche dangereusement. Je parle bien évidemment d’Antoine Duléry (ben oui, il faut bien que je justifie mon titre d’une façon ou d’une autre).

Si vous ne connaissez pas Antoine Duléry, pas de problème: beaucoup de gens sont dans ce cas, je vous rassure. C’est normal, c’est l’acteur le plus underrated de la planète. Un de ses rôles les plus connus, c’est l’inspecteur Larosière dans Petits meurtres en famille (téléfilm) et les premières saisons des Petits meurtres d’Agatha Christie (série). Juste pour la performance d’Antoine Duléry, ça vaut le détour. Il était récemment à l’affiche à Paris dans son one-man-show Antoine Duléry fait son cinéma, mais au théâtre (que je suis allée voir, bien évidemment, et que j’ai adoré, parce qu’en plus d’être un super acteur, ce type est aussi super drôle).

Quand l’information est enfin arrivée à mon cerveau, j’ai ouvert des yeux tellement gros que je crois, Antoine Duléry a été aussi surpris de me voir que je l’étais de le voir. J’ai un peu honte de moi, je l’ai regardé comme un animal de cirque mais sur le moment, je ne m’en suis pas rendu compte. Je me suis approchée de lui, et là je lui ai dit, en hurlant comme une groupie complètement ridicule: « OH MON DIEU JE SUIS FAN DE VOUS ». (J’étais déjà mal partie pour me fondre dans la masse de gens très riches et très distingués, mais là, c’était complètement fichu.) Je commence à parler très vite avec ma voix et mes jambes qui tremblent: « Je vous adore, j’ai vu votre spectacle, j’ai adoré Petits meurtres en famille« .

En plus d’avoir un talent fou, cet homme est adorable: il a très bien fait semblant de ne pas me prendre pour une folle (c’est un très bon acteur, après tout) et a patiemment écouté mon discours aussi éloquent et digne que celui d’une gamine de 13 ans devant les One Direction. Il avait presque l’air surpris que je l’admire et que je sois allée voir son spectacle, et il m’a même posé la main sur l’épaule en me disant que j’étais gentille. (J’ai eu beaucoup de mal à mettre ma robe à la machine, après.)

Je voulais lui demander de faire une photo avec moi, mais il a été assailli d’amis et de photographes professionnels et bien sûr, après, je n’ai plus osé l’approcher à nouveau. J’ai pris quelques photos pour moi de derrière les photographes, mais elles ne sont pas vraiment réussies donc je ne vais pas les mettre sur le blog, je vais les garder pour moi. (Je ne vais pas mettre de photos d’un de mes comédiens préférés sur mon blog si je trouve qu’elles ne le mettent pas en valeur… question de respect vis-à-vis de lui.)

Bon après, quand j’ai raconté l’histoire de « OH MY GOD VOUS SAVEZ PAS QUOI J’AI PARLÉ AVEC ANTOINE DULÉRY OH MY GOD OH MY GOD » j’ai eu droit à plusieurs personnes qui m’ont fait la même blague: « Ah, il devait être content de rencontrer son unique fan ». A eux je réponds:

Sheldon Muggles meme

Disons que l’histoire à une morale: quand vous allez à une soirée et que vous avez l’impression de vous ennuyer, il faut laisser une chance à cette soirée, parce qu’elle peut, d’un seul coup, se transformer en soirée géniale. Votre Antoine Duléry débarquera peut-être, qui sait?

4 Commentaires
  • Macarena
    juin 24, 2014

    Je me suis bien reconnu dans ton article ! Surtout le coup du « ah il a du être ravi qu’on le reconnaisse » ( je ne dirai pas que tu es l’unique fan même si tu es une fan unique 😉 ). Bisous et toutes les expériences sont bonnes à prendre.

    • Tatiana MK
      juin 24, 2014

      Oui voilà je suis une fan unique ça doit être ça 🙂 merci pour ton commentaire!

  • Lavieenrouge
    juin 24, 2014

    J’adore ton récit! Il est sympa cet acteur que je connais forcément mais je ne connaissais pas son nom. Quant aux vêtements JL Scherrer c’est un peu trop  » ma chériiiiiie je vais à Monaco cet été, Paris est insupportable en août! »

    • Tatiana MK
      juin 24, 2014

      Haha j’adore ta dernière phrase qui capture en effet parfaitement l’essence de la marque!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.