La quantité de chaussures comme mesure de la qualité de l'individu - Pensées d'une Shoesaholic

La quantité de chaussures comme mesure de la qualité de l’individu

Ce contenu a été publié il y a 7 années. Lisez cet article en tenant compte de son âge (les chaussures dont je parle peuvent par exemple ne plus être disponibles 😉 ).

Laissez-moi vous raconter une anecdote. Pour une fois, c’est une anecdote qui ne parle pas de chaussures. C’est une anecdote qui parle de sacs à main. (Oui, on s’éloigne du sujet, mais point trop n’en faut!) Hier je suis sortie du bureau en même temps qu’une collègue, qui avait à la main un sac de la collection Daligramme de Lancel. Je l’ai reconnu tout de suite, parce que je suis complètement admirative de tout ce que fait Lancel – même si à mon sens, le sac Brigitte Bardot (en Alcantara Rouge <3 ) est plus beau que le Daligramme. Bref. Je me recueille devant la vitrine Lancel chaque fois que je passe du côté d’Opéra, je bave devant ces sacs que j’adore mais que je ne pourrai jamais m’offrir. Du moins pas avant plusieurs années.

Bref, je repère son Daligramme, mes yeux se fixent dessus, c’est un automatisme, je murmure: « C’est un Daligramme de Lancel? ». Elle me répond « oui », je lui dis, toujours aussi admirative « il est trop beau… »… presque dans un râle. Notons que la collègue, je la connaissais à peine.

Et là, dans cet article, on me raconte une histoire similaire… avec des chaussures Prada. (bon, en pire, parce que là, la tarée admirative – moi dans mon histoire – ne connaissait pas du tout la personne qu’elle admirait… et elle a carrément applaudi…  mais sinon, il faut admettre que c’est pareil)

Peut-on admirer quelqu’un pour ses chaussures? Oui, je dis, sous condition. De un, c’est de la jalousie plus que de l’admiration. (quand je vois quelqu’un passer en Louboutins, j’ai très envie d’aller les lui voler, et si nécessaire de me couper les orteils pour rentrer mon 39 dedans…) De deux, on n’admire pas vraiment quelqu’un pour ses chaussures: on admire quelqu’un pour son goût. On l’admire parce qu’il a le même bon goût que nous, mais plus de moyens, donc il s’offre ce que nous, nous n’avons pas les moyens de nous acheter. Après tout, ne va-t-on pas complimenter quelqu’un s’il a une belle collection d’oeuvres d’art? (et ce, même si ce n’est pas lui qui les a peints) Pourquoi ne pas complimenter quelqu’un pour sa collection de chaussures?

Je me reconnais complètement dans la description de Carrie Bradshaw, qui s’achète des chaussures de luxe sur un petit salaire… certes je n’ai jamais acheté de chaussures de luxe, mais j’ai souvent tendance à acheter des chaussures quand j’ai ma paie et à finir le mois au biscottes Heudebert (pardon, aux biscottes Casino). Parce qu’en effet, les créateurs de chaussures nous sortent des collections complètement magiques. On a Irregular Choice, ma marque de chaussures fétiche, qui en est un bon exemple.

Escarpins Irregular Choice

Est-ce qu’acheter des chaussures fait de nous une meilleure personne? Non, car la meilleure personne donnerait aux pauvres l’argent qu’elle dépense pour s’offrir des chaussures. Une personne qui s’affirme à travers quelque chose? Oui, plus certainement déjà. J’aime bien quand mes collègues s’attroupent dans mon bureau pour admirer mes nouvelles Irregular Choice, et je n’ai pas honte de le dire!

2 Commentaires
  • sushiesan
    septembre 21, 2012

    Toutafait !!! (Commentaire

    • sushiesan
      septembre 21, 2012

      Con de pomme de me… Je disais commentaire pas très développé mais très expressif néanmoins 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.