Yves Saint-Laurent et Louboutin se battent pour une semelle rouge - Pensées d'une Shoesaholic

La guerre de la semelle rouge

samedi, 8 septembre, 2012 10 , , ,
Ce contenu a été publié il y a 7 années. Lisez cet article en tenant compte de son âge (les chaussures dont je parle peuvent par exemple ne plus être disponibles 😉 ).

On ne parle plus que de ça dans l’univers de la chaussure: le célèbre chausseur Christian Louboutin a attaqué en justice Yves Saint-Laurent pour avoir commercialisé des chaussures à semelle rouge. Verdict: la justice a autorisé Louboutin à déposer la semelle rouge comme marque, mais une exception est faite pour les chaussures monochromes, c’est-à-dire rouges à semelle rouge, qui sont celles que YSL voulait commercialiser dès le départ. Bref, YSL est content parce qu’il n’a pas de dommages et intérêts à payer à Louboutin, et Louboutin est content parce que leurs semelles rouges sont vraiment reconnues comme marque. Vu de loin l’affaire semble quand même ni plus ni moins qu’un gros malentendu.

Oui, je sais, comme résumé des faits, ça ne vaut pas grand-chose. Si vous voulez lire des articles sur le sujet, vous pouvez cliquer ici. Moi, je ne fais pas vraiment de résumés d’articles, ça ne sert à rien d’avoir un blog dans ce cas. Un blog est un lieu de liberté où on peut être partial, donner son opinion.

Bottines bleues Christian Louboutin

Je trouve ça logique d’autoriser la semelle rouge pour les chaussures monochromes. Soit.

Mais pour moi, il est complètement essentiel que la semelle rouge soit reconnue comme signe distinctif de Louboutin.

Je suis une fan de chaussures (vous l’aurez compris), mais je n’ai jamais eu de Louboutin. Je n’en ai ni les moyens, ni la discipline. En effet, on peut avoir les moyens de faire à peu près tout si on économise pendant suffisamment longtemps (pendant des centaines d’années, parfois). Pour moi acheter des Louboutin reviendrait à ne pas acheter de chaussures pendant plusieurs mois. Pour moi, 3 paires par mois est le minimum vital sans lequel je ne peux pas survivre. Donc j’oublie les Louboutin. N’empêche que je suis une fan de chaussures normale, et le mot Louboutin me fait rêver.

Voilà la principale différence selon moi entre Louboutin et YSL: Louboutin fait rêver les fans de chaussures. YSL fait rêver les fans de luxe. YSL touche à tout dans le luxe: le maquillage, les parfums, les vêtements, les chaussures. Pour être vraiment honnête, je ne savais pas que YSL commercialisait des chaussures avant d’avoir entendu parler de cette affaire – enfin si, je devais le savoir inconsciemment vu qu’ils font tout le reste, mais je ne m’en rendais pas vraiment compte. Et j’imagine que si un jour j’arrive à acheter des Louboutin, j’aurai envie que la Terre entière sache que j’ai des Louboutin. J’aurai envie que la Terre entière sache que je me suis acheté les chaussures de la marque qui fait rêver les fans de chaussures du monde entier. Avec Manolo Blahnik (surtout rendue célèbre grâce à Sex & the city et la collection incommensurable de chaussures de Carrie Bradshaw).

J’aurai envie que la Terre entière sache que j’ai des Louboutin. Et pas se dise: « P’tet ben qu’c’est des Louboutin… mais p’tet ben qu’c’est des YSL aussi ».

(Soit, par Terre entière j’entends Terre qui a suffisamment de connaissances en matière de chaussures pour savoir que les semelles rouges sont synonymes de Louboutin.)

Ce n’est pas une question de prix (les chaussures YSL doivent être bien chères aussi). C’est une question de statut. Une question de consécration. C’est pourquoi le fait que la semelle rouge soit reconnue comme signe distinctif de Louboutin est à mes yeux complètement essentiel.

10 Commentaires
  • La Petite Frenchie
    septembre 8, 2012

    J’aime beaucoup ton article! 🙂

  • La Petite Frenchie
    septembre 9, 2012

    Merci beaucoup pour ton commentaire et ton compliment!! 🙂 Je suis contente qu’il te plait! 🙂

  • Dolly
    septembre 9, 2012

    Très bien ton article… La solution est juste à mon sens puisqu’ici le signe distinctif n’est pas tant la couleur rouge que la semelle de couleur rouge et que celle-ci est déjà associée dans l’esprit du consommateur moyen « normalement informé et raisonnablement attentif » (vieux relents de cours) à Louboutin – le risque de confusion était donc grand et j’ai du mal à croire qu’une marque telle que YSL puisse tenter le coup du parasitisme et imaginer, naïvement, pouvoir s’en tirer à bon compte alors qu’elle a probablement une ribambelle de conseillers juridiques à son service…

    J’espère que tu pourras t’en offrir une paire un jour (si des sponsors passent par là… 😀 ).

    • Tatiana MK
      septembre 9, 2012

      C’est cool d’avoir le point de vue de quelqu’un qui s’y connait en droit sur la question, merci 🙂

  • Clement
    septembre 10, 2012

    Bel article, bonne continuation !!

  • sushiesan
    septembre 21, 2012

    Tout pareil !!!! Je ne savais pas que YSL faisait des chaussures, et pour moi une semelle rouge reste Louboutin, et si un jour, en vendant un rein je peux m’en offrir une paire, je veux que le monde entier dise : whouuaaaa la vache, la fille qui porte des Louboutin, elle se refuse rien quoi !!! xD

    • Tatiana MK
      septembre 21, 2012

      Si si ton commentaire est passé, faut juste qu’il soit modéré avant! T’inquiète pas 🙂 mais j’apprécie le zèle mdr

      • sushiesan
        septembre 21, 2012

        hu hu hu ^^ désolée, c’est que de mon iphone, mes autres commentaires s’affichaient, mais pas celui-là ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.