La Dryerbox, une invention pour sécher ses chaussures - Pensées d'une Shoesaholic

La Dryerbox, une invention venue tout droit de la Picardie

lundi, 29 avril, 2013 1
Ce contenu a été publié il y a 6 années. Lisez cet article en tenant compte de son âge (les chaussures dont je parle peuvent par exemple ne plus être disponibles 😉 ).

Parfois, même en Picardie, les gens ont de bonnes idées.

(Rassurez-vous, je n’ai rien contre la Picardie. C’était une simple boutade pour une amie picarde qui se plaint que son entourage s’adonne au « Picardie-bashing ». Alors j’ai voulu en rajouter une couche.)

Augustin Clavreul, un lycéen de Compiègne en 1ère Scientifique, a élaboré un concept qu’il a baptisé la Dryerbox. Le principe? Sécher plus rapidement vos chaussures mouillées.

C’est quelque chose qui nous est déjà arrivé à tous: marcher dans une flaque d’eau, se prendre une pluie diluvienne en sortant du métro, se faire pousser dans une piscine tout habillé, avoir une folle envie de se prendre pour Gene Kelly et faire un remake de « I’m singing in the rain »… Le résultat est le même: on retrouve nos chaussures complètement trempées et on est obligé d’attendre deux jours pour qu’elles sèchent complètement.

chaussuresmouillees1

chaussuresmouilles2

Que faire? N’y a-t-il pas une meilleure solution? On me souffle que je pourrais mettre une des 60 autres paires de chaussures que j’ai. Certes. Mais imaginez que je sois dans une situation où je doive absolument mettre la paire de chaussures parfaite qui ira avec ma robe parfaite, et que mes chaussures parfaites je les ai déjà mises la veille (situation qui n’arrive jamais dans la vraie vie, on est d’accord!), et qu’elles sont mouillées. Dans ce cas je fais quoi?

Augustin Clavreul à la solution: la Dryerbox, une boîte qui réchauffe en quelques minutes les chaussures mais aussi les gants, bonnets, écharpes…

Le fonctionnement? Un coffre en bois avec des résistances produisant de la chaleur, et un ventilateur qui aspire de l’air extérieur et le diffuse sur les objets. La température peut monter jusqu’à 60°C.

Moi je dis, quelle bonne idée! Quelques questions cependant:

  • Est-ce que ça abîme les chaussures? Moi je dis, ça sent le truc à un milliard de contre-indications…

  • Est-ce que ça marche aussi pour les pulls? Parce que les pulls, c’est aussi quelque chose qui met très longtemps à sécher, quand on n’a pas la place d’avoir un sèche-linge. Et si on a la chance d’avoir un chauffe-serviettes parfois on le met dessus et on le laisse trop longtemps, du coup ça crame le pull… (comment ça ça sent le vécu?) Et là, la Dryerbox a un chronomètre pour éviter ce genre de problèmes…

  • Quand est-ce que ça sort en magasin? Parce que tout compte fait, j’ai bien envie de tester le concept… Avec ça, je vais enfin pouvoir chanter sous la pluie!

Et vous, vous voulez tester?

1 Commentaire
  • Arnaud
    avril 29, 2013

    Ca c’est vraiment pas mal comme invention!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.