Concilier soldes et prise de conscience en 6 étapes - Pensées d'une Shoesaholic

Concilier soldes et prise de conscience en 6 étapes

dimanche, 13 janvier, 2019 3 ,
Ce contenu a été publié il y a 9 mois. Lisez cet article en tenant compte de son âge (les chaussures dont je parle peuvent par exemple ne plus être disponibles 😉 ).

Femme faisant les soldes - Pensées d'une Shoesaholic

Au cours des dernières années, nous avons assisté à un réel revirement de nos habitudes de consommation. Il y a encore 5 ans, on posait une journée de congés pour faire les soldes, on était très fière d’acheter une paire de boots H&M à 5€ au lieu de 25 et on les montrait à ses copines. Aujourd’hui, on a presque honte de faire les soldes. Notre profil Facebook est inondé de messages moralisateurs anti-soldes, anti-Black Friday, anti-shopping, ainsi que de vidéos contenant des chiffres effarants sur l’impact environnemental de nos vêtements. Résultat : celles d’entre nous qui continuent de faire les soldes s’en cachent.

Bien sûr, les gens qui nous incitent à arrêter les soldes ont raison et il serait hypocrite de ne pas l’admettre. Il était temps qu’on arrête de consommer tout et n’importe quoi. Moi-même, j’ai arrêté d’acheter 2-3 paires de chaussures par mois (la dernière paire que j’ai achetée était pour le mariage de mes amis, en septembre dernier). J’avoue, c’était plus dû à une prise de conscience financière (je me suis dit que je n’étais plus très loin de la trentaine, et qu’il était temps que j’apprenne à mettre de l’argent de côté) qu’environnementale. Mais cela revient au même : c’est une prise de conscience.

Evidemment, l’idéal serait d’arrêter de faire les soldes. L’idéal serait d’avoir 7 robes dans sa garde-robe et de faire une lessive par semaine. L’idéal serait d’avoir une paire de talons, une paire de baskets, et une paire de bottes pour quand il fait froid. Et si vous y parvenez, c’est super !

Mais que faire quand on aime bien faire du shopping ? Que faire quand on aime bien profiter des promotions et qu’on gagne en confiance en soi quand on porte des jolies robes et qu’on varie les tenues en accessoirisant ?

Sans arrêter de faire les soldes, il y a des petits pas que vous pouvez faire pour changer vos habitudes de consommation. Vous verrez : cela fera du bien à votre portefeuille, à vos armoires qui débordent, et à la planète. C’est parti pour une liste 100% réalisable, 0% moralisation.

1. Une semaine avant d’acheter, tu attendras.

Attendre une semaine, c’est éviter l’achat précipité de choses multiples qu’on ne mettra jamais. Si on pense encore à la chose au bout d’une semaine, c’est qu’on a vraiment envie de l’acheter et qu’on va l’utiliser. Je vous donne un exemple (rien à voir avec les soldes) : en septembre dernier, j’avais repéré une magnifique doudoune vert émeraude chez Promod. Je la voulais absolument. Après être allée lui rendre visite une fois par jour pendant un mois et demi sur l’application Promod, je me suis dit qu’il était temps que je l’achète. Et vous savez quoi ? J’ai pris plus de plaisir à cet achat qu’à n’importe quel autre achat l’an dernier ! L’attente crée aussi l’achat plaisir. Et je la porte fièrement depuis ! (Je suis presque triste quand il ne fait pas assez froid pour la porter.)

Autre exemple : il y a environ un an, j’ai craqué sur une robe Morgan que portait la copine d’un ami de Chéri. A la prochaine promotion, j’ai immédiatement cherché la robe en question. Il n’y avait plus que du 34. Le modèle en 38 n’était disponible qu’au magasin d’Ivry (pour ceux et celles qui habitent en région parisienne, j’habite et je travaille à Boulogne). J’ai donc pris deux bus et un tramway pour y aller, j’ai mis 1h15, et je suis arrivée au moment où le rideau de fer se baissait, en criant « NOOOOOON S’IL VOUS PLAIT JE VIENS DE TRÈS LOIN JE VOUDRAIS JUSTE RETIRER MA RÉSERVATION » (la vendeuse a été gentille). Depuis, j’ai une jolie robe que je chéris, et en plus, j’ai une anecdote à raconter avec.

Alors oui, évidemment, on prend le risque, surtout pendant les soldes, que la chose sur laquelle on a flashé ne sera plus là. Malheureusement, cela arrive. Il faut vous dire que dans ce cas, ce n’était pas votre destin d’avoir cet objet, tout simplement. Et vous verrez, on est déçue sur le coup, mais on s’en remet vite 🙂

2. Les soldes pour les soldes, tu ne feras pas.

Le principal problème des soldes, ce n’est pas d’acheter en promotion : c’est de faire les soldes pour les soldes, sans évaluer vraiment ce dont on a besoin. Ainsi, on change sa mentalité : on ne va plus « faire les soldes », on va « acheter une paire de bottines qu’on a repérée il y a trois semaines, qu’on voulait acheter de toute façon et qui là sera sûrement en promotion », ou encore mieux, pour les dures à cuire, on va « acheter un jean parce qu’on en a un qui vient de se déchirer, et on a réellement besoin d’un jean, sinon on devra se balader toute nue ».

3. Des objets chers, tu achèteras.

Plutôt que d’acheter des objets pas chers made in China qui coûtent encore moins cher en promotion, on se concentre sur les marques qu’on ne peut pas s’offrir hors soldes. Dans mon cas, les robes de la marque Héroïnes. Ainsi, on fait aussi moins d’achats, et souvent, on achète aussi des choses plus éthiques (malheureusement pas tout le temps, mais c’est un autre débat).

4. Le fait main, tu privilégieras.

Alors c’est vrai, ce n’est pas là qu’il y a les plus grosses soldes. 10%, 20% dans le meilleur des cas. Ce n’est pas là que vous ferez les meilleures affaires, mais les artisans ne sont pas ceux qui se font le plus de marge ! Vous n’aurez donc pas l’impression de vous faire avoir le reste de l’année. Certes, c’est difficile d’acheter des vêtements ou des chaussures faits main, alors, commencez par les bijoux ! On se rend pas compte du plaisir que c’est d’arborer un bijou unique tant qu’on n’en a pas fait l’expérience. Et en plus, si vous avez un problème avec le bijou, l’artisan sera toujours disponible pour vous aider. Alors que si vous cassez un bijou de chez Six cinq minutes après l’avoir mis, vous n’avez plus que vos yeux pour pleurer.

5. Avec tes propres sacs, tu iras.

Dans les cas où vous n’achetez pas sur Internet (ce qui est mieux car ça génère moins de packaging, certes… mais la personne qui prend cette décision ne s’est sans doute jamais baladée à Paris un samedi après-midi pendant les soldes…), venez avec vos propres sacs de courses et refusez les sacs du magasin. Plus facile à dire qu’à faire en général car dans les boutiques de vêtements, ils adorent vous refiler le sac du magasin pour que vous leur fassiez de la pub. Ils attendent donc le moment où vous êtes bien occupée à faire autre chose (genre ranger votre carte bleue dans votre porte-feuille) pour vous mettre votre achat dans le sac du magasin, et là, vous êtes bien trop gênée pour leur demander de le ressortir. Du coup, on répète : « Je n’ai pas besoin de sac« , et on le dit dès qu’on arrive en caisse.

6. De culpabilité, tu ne t’accableras pas.

Avoir un discours moralisateur, c’est facile, mais je vous assure que même les plus moralisateurs d’entre nous ont leurs paradoxes. Alors, bien sûr qu’il vous sera difficile de respecter toutes ces règles immédiatement. Bien sûr qu’il vous arrivera de craquer sur quelque chose dont vous n’avez pas besoin. Bien sûr que vous achèterez un pull chez H&M à 2€. Bien sûr qu’un jour, vous serez trop impatiente pour attendre une semaine (quand le compteur du site Internet affichera le fatidique « attention stock limité » ou « attention un seul modèle disponible »). Moi-même, je ne respecte pas toujours mes propres règles : j’ai donné des exemples d’achats chez Promod et Morgan, qui sont des marques grand public, alors que j’ai recommandé d’acheter dans des boutiques chères. Cela va arriver et il ne faudra pas vous flageller pour autant. Il faudra se dire qu’on fera mieux la prochaine fois. Prendre conscience, essayer, faire de son mieux, c’est déjà un début !

3 Commentaires
  • Maeva Rbt
    janvier 13, 2019

    Merci pour cet article déculpabilisant et pas un brin moralisateur. Oui faire les soldes est quelque chose de bien quand elle sont faites de manière réfléchis et intelligentes ☺️

    • Tatiana MK
      janvier 13, 2019

      Merci, c’était le but ! Je pense qu’être moralisateur et faire culpabiliser pousse les gens à se cacher, mais pas forcément à faire des efforts. C’est en commençant petit qu’on arrive à quelque chose de grand 🙂 #laphrasedujour

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.