Mon avis sur les sandales Birkenstock - Pensées d'une Shoesaholic

Chroniques d’une touriste en Birkenstock

jeudi, 5 septembre, 2013 7 ,
Ce contenu a été publié il y a 5 années. Lisez cet article en tenant compte de son âge (les chaussures dont je parle peuvent par exemple ne plus être disponibles 😉 ).

Certains d’entre vous le savent peut-être déjà, je suis partie en Arménie deux semaines cet été, dans le cadre d’une mission humanitaire avec mon association. C’est un voyage très différent de ceux que j’avais l’habitude de faire: j’ai dû mettre de côté mes robes d’été et mes sandales pour quelque chose qui rime davantage avec praticité… (et je suis partie avec une BB Crème qui remplaçait crème de jour, fond de teint, et crème solaire pour le visage. Chose que je ne referai jamais.)

La question des chaussures s’est inévitablement posée. Bien sûr, je ne pouvais pas partir avec mes petits escarpins Irregular Choice sous le bras. Normalement, lorsque je voyage le weekend, j’alterne ballerines et petites sandales plates de chez André que j’ai achetées l’année dernière (oui oui des chaussures André qui ne m’ont pas déçue, ça a existé!). Sauf que, au bout de deux jours, j’ai mal aux pieds et aux mollets. Car si les talons aiguille ne sont pas faits pour la vadrouille, les petites semelles toutes fines des ballerines ne le sont pas non plus. Et là, je ne pouvais pas opter pour cette solution: ça voudrait dire deux jours de balade et après, pleurer toutes les larmes de mon corps parce que j’ai mal aux pieds et je n’arrive plus à suivre, au grand dam de mes amis.

Une copine partie dans la même mission l’année dernière me dit alors: « Achète-toi des Birkenstock! ».

Pour rappel:

Birkenstock Madrid

Grimace de dégoût de ma part. Moi? Porter ça aux pieds? En public?

Et puis, je me suis dit qu’il fallait que je fasse un effort côté look (dans le sens inverse du terme, comprendre: faire un effort pour être un peu moins apprêtée). Birkenstock ou pieds qui hurlent à la mort pendant toute la durée de mon séjour, je devais choisir. Et j’ai choisi les Birkenstock. Pour me consoler, je me suis dit que c’est toujours moins moche que les Crocs ou les Uggs. Pour garder une petite touche de féminité quand même, je me suis dit que je les prendrai en rose et que ça me consolerait un peu de mon sort.

Birkenstock Madrid en rose

Celui-là, c’est le modèle Madrid, le plus classique, mais il y en a d’autres – pas forcément plus beaux d’ailleurs (mais qui n’existent pas en rose, c’est ce qui m’a fait pencher pour le Madrid). Je me méfiais un peu des modèles façon tong, car j’ai tendance à attraper des ampoules entre les orteils quand j’en porte, et même si les Birkenstock, c’est censé être de la qualité, je me suis dit que je n’allais pas prendre ce risque.

Bon, certes, c’est moche, mais quand mes Birkenstock sont arrivées, et que j’ai glissé mes pieds dedans, je me suis dit que je n’avais jamais rien possédé de plus confortable de toute ma vie. La semelle de la Birkenstock est épaisse et une sorte de renfoncement dans ladite semelle épouse parfaitement la forme du pied. Ce qui fait, entre autres, qu’on ne perd pas la chaussure en cours de route, malgré l’absence de maintien à l’arrière. Si je peux permettre une petite amélioration cependant, la semelle n’est pas parfaitement adaptée aux personnes qui, comme moi, ont les pieds grecs (à savoir, le deuxième orteil plus long que le premier). J’ai dû mettre un certain temps à trouver mon équilibre avec la semelle, mais une fois qu’il fut trouvée, j’étais heureuse!

J’ai dû résister à l’envie de les mettre tout de suite. Mais mon sur-moi m’a interdit de porter ce genre de choses dans les murs de Paris.  Alors je lui ai obéi.

Mais en vacances, ces chaussures c’est quand même le rêve: en deux semaines, pas une ampoule. Pas une douleur aux pieds. Tout ça, avec la légèreté des sandales (parce qu’avec les températures d’Erevan avoisinant les 30-35 degrés, je me voyais assez moyennement porter des baskets, même si celles-ci sont bien pratiques pour marcher). On peut accorder ça aux chaussures confortables et moches, c’est qu’elles sont confortables (comme leur nom l’indique). Aucun escarpin, aucune sandale, aucune ballerine que j’ai jusqu’à présent possédé n’a encore atteint le niveau de confort d’une Birkenstock.

Si vous voulez passer de bonnes vacances, achetez-en. Et prenez une jolie couleur, assortie à votre vernis à ongles d’orteils. (Parce qu’il n’y a aucune excuse pour se passer de vernis à ongles sur les orteils en été. Aucune.)

Les Madrid sont à 45,99€ sur Spartoo, mais il y a souvent des réductions! (pour ma part je les avais achetées pour une trentaine d’euros pendant les soldes)

7 Commentaires
  • Arnaud
    septembre 5, 2013

    je suis sandalophobe lol !!!

    • Tatiana MK
      septembre 5, 2013

      Même en été? Car les pieds qui pataugent dans la transpiration à cause des chaussures fermées, c’est pas forcément génial-génial non plus…

      • Arnaud
        septembre 5, 2013

        je sais c’est soit le claquement de la semelle ou le bruit du décollement de la plante des pieds qui me répugne.

        • Matoushi
          septembre 5, 2013

          rah je suis trop d’accord avec toi ! les birkenstock me dérangent pas mais toutes les claquettes qui claquent bien fort ça me fait des frissons de dégoût ><

  • Lucie
    septembre 5, 2013

    Les « tongs » ne font pas mal aux pieds et je les trouve plus esthétiques 😉 Les miennes sont roses avec des papillons 😉

    • Tatiana MK
      septembre 5, 2013

      Mouais, moi qui ai l’habitude d’avoir des ampoules entre les orteils quand personne de normal n’en a normalement, je n’ai pas osé prendre le risque 🙂

  • Matoushi
    septembre 5, 2013

    Honnêtement je préfère largement les birkenstock aux tongs, qui sont un scandale au bon goût (enfin on s’en fout du bon goût en été on est tout le temps en short ou en maillot haha). C’est surtout tellement confortable ! cependant mes Birk ne font jamais plus d’un été je trouve que ça s’abime très vite 🙁

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.