10 bonnes raisons de garder le sourire pendant le confinement - Pensées d'une Shoesaholic

10 bonnes raisons de garder le sourire pendant le confinement

mardi, 7 avril, 2020 0 No tags
Ce contenu a été publié il y a 7 mois. Lisez cet article en tenant compte de son âge (les chaussures dont je parle peuvent par exemple ne plus être disponibles 😉 ).

Nous sommes confinés depuis le 17 mars, soit 3 semaines. On ne va pas se mentir, la levée du confinement le 15 avril, personne n’y croit. Nous commençons à trouver le temps long. Pourtant, tout n’est pas noir en cette période de confinement. Pour garder le moral, j’ai essayé de trouver une liste de dix avantages… c’est parti !

(Attention : je parle bien évidemment dans cet article des personnes confinées. Tout cela ne s’applique pas au personnel soignant et aux autres personnes dont l’activité est indispensable à la vie de la nation, que je remercie du fond du cœur car si nous sommes confinés avec tout le confort moderne, c’est grâce à elles.)

1.Se laver les cheveux moins souvent

Sur les réseaux sociaux, on parle de ne pas se laver les cheveux pendant un mois… « cure de sébum », qu’ils disent. Sans aller jusque-là (moi je ne pourrais pas, personnellement, même si j’habitais toute seule), c’est peut-être l’occasion d’espacer vos lavages de cheveux. Moi par exemple, je suis passée de tous les deux jours à tous les trois jours. Mes cheveux me remercient, et regraissent moins vite. Et en plus c’est bon pour l’environnement. Elle est pas belle la vie ?

2.Dormir plus

Chat qui dort - Pensées d'une Shoesaholic

Que vous soyez en télétravail ou en chômage partiel, vous avez l’occasion de gagner pas mal de sommeil le matin. Plus de transport. Plus de temps passé à vous maquiller. Un bon petit-déjeuner, on enfile un T-Shirt et un pantalon de pyjama, et hop, on est prêts pour la journée. (Les experts disent de continuer à se maquiller et à s’habiller normalement pendant la période de confinement. Si cela vous éclate, faites-le. Mais moi, je dors. Je me maquillerai au moment de ressortir.)

3.Faire des économies

Oui, certains d’entre nous n’ont pas la chance de percevoir 100% de leur salaire pendant cette période de confinement. Mais nous avons aussi beaucoup moins de dépenses. Pas de restaurants. Pas de verres entre copines. Pas de maquillage à acheter. Pas de vêtements à acheter non plus car on n’aura pas trop d’occasions de les montrer avant la fin du confinement. (Et en plus on ne peut plus rien acheter sur Vinted.)

4.Espacer les lessives

Faire sa lessive - Pensées d'une Shoesaholic

Coucou, les gens qui vivent en appartement et qui n’ont qu’une petite machine à laver. Au lieu de mettre une robe et un collant dans la machine, vous ne mettez plus que le T-Shirt de votre pyjama de jour. Et tout ça, ça prend moins de place. Et en plus, vous achetez moins de lessive et votre porte-monnaie vous remercie (cf. point 3). Mais malheureusement pas des économies de pastilles lave-vaisselle / liquide vaisselle. Ah non.

5.Voir ses voisins

Attention, quand je dis « voir », c’est par la fenêtre, de loin, hein ! Hors de question de faire des apéros entre voisins dans votre cour intérieure ! #RestezChezVous Si vous vous mettez à la fenêtre à 20h pour applaudir le personnel soignant, vous verrez peut-être un de vos voisins qui fera comme vous. Moi je fais coucou à la madame d’en face tous les soirs.

6.Prendre le temps

Cette période de confinement est une belle occasion pour faire des choses que vous n’avez pas le temps de faire en temps normal. J’adore lire, et je passe des heures à bouquiner en ce moment. Vous pouvez aussi découvrir de nouvelles séries Netflix. J’ai même touché aux fourneaux pour faire un gâteau en suivant une recette de ma créatrice de bijoux préférée Roncelouve ! (pour la première fois de ma vie, et en plus il était bon !) Si vous êtes confinés avec votre conjoint, c’est également l’occasion de passer plus de temps ensemble : souvent avec nos modes de vie modernes, on ne fait que se croiser.

Gâteau au chocolat - Pensées d'une Shoesaholic
Voilà le fameux gâteau. Pas du tout instagrammable, en vrai, parce que le plat à lasagnes que nous avions (oui nous n’avions pas de moule à gâteau…) était trop grand pour la quantité de pâte que nous avions confectionnée. Mais c’était une vraie tuerie.

7.Donner son sang

Le don de sang fait partie des sorties autorisées, il suffit de cocher la case « assistance aux personnes vulnérables » sur votre attestation. Les besoins en sang des hôpitaux ne diminuent pas sous prétexte qu’il y a le coronavirus, car des gens continuent à mourir pour des causes qui n’ont rien à voir et la durée de conservation du sang est toujours aussi brève. S’il y a une sortie bénéfique, c’est bien celle-ci. Si vous le pouvez, donnez, les malades vous remercieront. Et si vous souhaitez donner, mais ne le pouvez pas, vous méritez quand même des remerciements.

8.Instaurer une routine sportive

Je déteste le sport. Mais vraiment. Je m’enfuis en courant dans l’autre direction quand je vois le mot « sport ». Seulement, entre le travail et les activités de la vie quotidienne, je marche beaucoup. Difficile de faire autrement quand on est en région parisienne ! Le confinement m’a retiré cette possibilité de marcher à ma guise, et j’ai vite compris qu’il fallait que je trouve une solution si je ne voulais pas risquer l’obésité. J’ai donc instauré une routine : une demi-heure de zumba par jour avec Chéri, grâce à des vidéos en ligne. Une demi-heure, ce n’est pas énorme (même si ça me paraît déjà trop au bout de dix minutes) mais c’est mieux que rien. Et qui sait, peut-être que pour vous cette routine perdurera post-confinement ? Spoiler alert : pour moi, ce sera non.

9.Apprendre à rire de tout

Le confinement, le coronavirus, tout ça, ça nous fait découvrir que finalement, nous sommes tous dans le même bateau. La barre des 4 milliards d’humains confinés a été franchie. C’est plus de la moitié de l’humanité ! Alors, les blagues, les memes, les vidéos drôles sur le confinement fleurissent. Nous sommes enfermés. Des gens meurent. Les hôpitaux sont débordés. La situation est dramatique, et elle serait invivable si nous ne pouvions pas utiliser l’humour. Alors, parfois, il faut rire de vos situations.

10.Faire du bien à l’environnement

Partout sur les réseaux sociaux, nous voyons des images de canards qui se promènent dans Paris. La nature reprend petit à petit ses droits. Le confinement nous oblige à nous sortir du « toujours plus », à nous recentrer sur ce qui est réellement important. (Oui, c’est une blogueuse mode superficielle qui dit ça.) Et en attendant, la planète respire. Et ça lui fait du bien !

11.Se rendre compte de la chance qu’on a (oui oui il y en a même 11, pas 10 !)

Tout le monde n’est pas confiné pareil. Vous avez une maison avec un jardin ? Félicitations, en région parisienne, la plupart des gens n’ont même pas un balcon. Et même si je fais partie de ces gens, je me dis que je suis quand même confinée dans un appartement de 60m² avec Chéri. J’ai une machine à laver (je ne suis pas obligée d’aller au lavomatic en plein confinement), un lave-vaisselle, je n’ai pas d’enfants à qui je dois faire cours. Certains sont seuls dans 20m². Certains ne sont PAS seuls dans 20m². Une de mes amies n’habite pas avec son amoureux ; elle ne le verra pas avant la fin du confinement. Une autre de mes amies a déménagé deux semaines avant le confinement, n’a pas reçu son canapé-lit et est confinée sur un matelas gonflable car la livraison du canapé a été reportée. Et n’oublions pas qu’être confiné, c’est déjà une chance en soi : quid du personnel soignant, des caissiers, des livreurs et autres, qui risquent tous les jours leur santé pour que nous puissions apprécier le confort moderne ?

Il faut penser à ces personnes, et leur dire merci.

Il n'y a pas encore de commentaires. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.