Le Service Premium de Spartoo

18 juil

Il y a quelques mois, j’ai souscrit au Service Premium de Spartoo. Ce service coûte 14,90€ et dure 12 mois. Je connaissais son existence depuis bien longtemps, mais j’étais un peu hésitante à payer presque 15€ pour quelque chose dont je n’allais pas voir immédiatement les bénéfices.

Le jour où j’ai souscrit à ce service, justement, je pouvais en voir immédiatement les bénéfices, puisque c’était plus avantageux pour moi de prendre l’option Service Premium que de ne pas la prendre. Explications…

Voilà les principaux bénéfices du Service Premium:

- 10% de réduction immédiate sur les articles non promotionnés

- 5% de réduction immédiate sur les articles soldés en période de soldes

- livraison gratuite le lendemain, pour toute commande passée avant midi

- paiement en 3 fois sans frais

La réduction immédiate fonctionne dès le jour où vous adoptez le Service Premium. Autrement dit, si un jour vous avez une commande de plus de 150€ en produits non promotionnés à passer, il devient très avantageux pour vous d’adopter le Service Premium. Vous avez bien sûr toujours beaucoup de chèques cadeaux avec Spartoo, mais la plupart sont entre 5 et 10€, intéressant pour les petits montants, mais un pourcentage de réduction devient rapidement avantageux pour les montants élevés.

Le fonctionnement est le même pour les articles soldés. Attention! Le -5% ne fonctionne qu’en période de soldes! Donc si un article porte une réduction hors période de soldes, le -5% ne va pas s’appliquer! Lire la suite

L’achat de chaussures en ligne: les soldes d’été 2014

15 juil

Challenges l’affirme, les chiffres sont tombés: désormais, 46% des femmes préfèrent faire les soldes en ligne qu’aller dans les magasins, soit pratiquement la moitié. Ma position à moi sur la question, vous la connaissez déjà: voilà plusieurs années que je plébiscite les achats sur Internet. Pourquoi sacrifier un samedi après-midi dans les queues, les cabines d’essayage, les magasins toujours trop chauds, alors qu’on peut faire tranquillement son shopping depuis chez soi, à n’importe quelle heure, sans se soucier des horaires d’ouverture? Surtout quand on sait que les géants de la chaussure en ligne proposent une politique de livraison gratuite et retours gratuits. Pourquoi se priver?

L’observatoire Yuseo a réalisé une étude auprès de 6.900 cyberacheteuses entre le 13 et le 18 juin 2014 pour évaluer leurs préférences pour les sites de chaussures en ligne: Spartoo, Zalando, Sarenza et La Redoute.

Capture d'écran du site La Redoute Capture d'écran du site Sarenza Capture d'écran du site Spartoo Capture d'écran du site Zalando Lire la suite

Les Birkenstock à flatforms

12 juil

J’avoue avoir un péché mignon du zéro glamour et de la honte: les Birkenstock. Ces chaussures n’ont rien d’esthétique, on est tous d’accord. (Stéphanie Zwicky avait d’ailleurs dit sur son blog que les Birkenstock avaient un petit côté "Jésus revient", une expression qui m’avait bien fait rire.) Mais elles sont tellement confortables! Si on veut faire un peu de visites en été, aucune autre chaussure ne les remplace d’un point de vue confort. Les baskets tiennent trop chaud, les ballerines serrent, les sandales plates font mal au talon à la longue. Non, vraiment, si vous voulez du confort, il n’y a que les Birkenstock. Choisies dans une couleur girly, s’il vous plait. Et à réserver pour les vacances.

Je ne vous raconte pas ma surprise quand j’ai découvert que la marque Urban Outfitters avait décidé de faire des sortes de Birkenstock, mais… inconfortables. Il est où l’intérêt dans ce cas-là?

Everest Platform Sandals par Urban Outfitters en noir

Je suis tombée sur ces chaussures en flânant sur Madmoizelle… et je me suis dit, non seulement ça a l’air particulièrement casse-gueule (Madmoizelle a eu raison en les traitant de "chaussures brise-cheville"), mais en plus, pour le côté esthétique, on repassera. Le pire, c’est que ce ne sont même pas des chaussures réalisées uniquement pour le côté conceptuel de la chose, non non, ces chaussures sont réellement en vente sur le site d’Urban Outfitters, pour un prix de 79$ soit environ 59€ qui n’est même pas si excessif que ça. Pour comparaison, les Birkenstock modèle Arizona, qui ressemblent beaucoup aux Urban Outfitters mais sans le côté casse-gueule, se vendent 58,99€ hors soldes. Lire la suite

Mes so girly shoes

9 juil

Aujourd’hui je vais vous parler d’une paire de sandales Lola Ramona dont j’ai fait l’acquisition l’année dernière, pendant les soldes d’été. J’ignore pourquoi, je ne les ai pas trop portées sur le coup et du coup, je ne vous ai pas fait d’article dessus l’année dernière.

Sandales Angie Wiza de Lola Ramona, en violet et rose

 

Moi avec mes sandales Angie Wiza de Lola Ramona Lire la suite

Qui veut une bonne fondue savoyarde?

7 juil

Mais ce n’est pas la saison pour manger de la fondue, protesterez-vous. Dehors il fait chaud, il fait soleil, on a plutôt envie d’une salade de melon et de jambon cru que d’une fondue. Certes mais imaginons la fondue que je vous propose est une fondue… de chaussures?

Car telle est l’idée farfelue du designer japonais Satsuki Ohata (avez-vous remarqué que c’est souvent dans ce pays qu’ils ont les idées les plus bizarres?): plonger ses pieds dans du PVC liquide chauffé et les laisser sécher à même la peau. L’idée à même été présentée lors de la Design Week de Milan.

Les Fondue Slipper, par Satsuki Ohata Lire la suite

Allez les Bleus!

4 juil

Vous souvenez-vous de ceci:

C’était en 2002, lors de la Coupe du Monde en Corée du Sud. J’avais alors 12 ans (gloups, c’était il y a la moitié de ma vie… ça, c’est fait). Je me rappelle que nous avions été littéralement mitraillés par cette chanson sur TF1, des mois avant le tournoi. Je la connaissais par cœur, alors que je n’ai jamais aimé Johnny, parce qu’elle était diffusée entre deux épisodes de Totally Spies. Et puis, l’équipe de France échoue lamentablement aux poules, et du jour au lendemain, le clip de Johnny disparaît mystérieusement de nos écrans.

Aujourd’hui, 12 ans plus tard, quel que soit le résultat du match de ce soir, nous pouvons être fiers de notre équipe: même s’il n’y a plus les mythiques Henry et Zidane, nous faisons partie des 8 meilleures équipes du monde et ça, ce n’est pas rien!

Comme moi, je pense que vous soutiendrez la France dans son match contre l’Allemagne, ce soir à 18h. Vous vous dites peut-être qu’il vous faut les chaussures parfaites pour l’occasion. Et les chaussures parfaites, c’est Sergio Rossi qui les a créées.

J’ai découvert ces chaussures sur le site Shoeista (un excellent site pour toutes les amatrices de chaussures, d’ailleurs). A la base, ces chaussures s’appellent Loves London et sont censées rendre hommage aux icônes du style anglaises… mais on peut très bien les recycler en chaussures de soutien de l’équipe de France, les couleurs s’y prêtent parfaitement!

Voyez plutôt, les sandales à talons aiguilles Victoria:

Les sandales à talons aiguilles Victoria par Sergio Rossi

C’est bien du bleu, du blanc et du rouge que je vois, non?

Rassurez-vous, pour toutes celles qui ont prévu de regarder le match sur grand écran à l’Hôtel de Ville, debout dans une foule de plusieurs milliers de personnes: Sergio Rossi a aussi pensé à vous, avec ses spartiates plates Lizzie.

Les spartiates plates Lizzie par Sergio Rossi

Avec ça, on est parées pour supporter nos champions! Votre passion toujours nous rassemble, allez les Bleus on est tous avec vous…

Bonus? Si la France perd, on peut les recycler en chaussures du 14 juillet!

Rendez-vous sur Hellocoton !

La Shoesaholic du Jour: Miss Red

2 juil

Je me suis dit que ça fait longtemps que je ne vous avais pas publié d’interview de Shoesaholic, et pour me faire pardonner cet irréparable affront, j’ai décidé de vous publier une interview de Miss Red, blogueuse sur Le blog de la vie en rouge ainsi que sur Shoe Collector.

1. Présente-toi en quelques mots (et présente ton blog si tu en as un).

J’ai commencé à blogger il y a huit ans, sur Lavieenrouge.wordpress, un blog consacré au design et à la déco et quelques années plus tard j’ai créé Shoe Collector (qui en est à sa troisième version).
En fait j’ai créé ce blog consacré aux chaussures audacieuses, bizarres et parfois outrageusement design, parce que j’avais un problème avec les chaussures. Je ne savais pas les choisir. Trop complexée sans doute parce que mon grand-père était chausseur et depuis toute petite j’ai entendu qu’il y avait une façon correcte de se chausser et une autre qui ne l’était pas.

Derbies rouges

2. La question fatidique : combien de paires de chaussures possèdes-tu ? (au moins environ)

Je possède 57 paires. Toutes en très bon état. Une vieille paire de chaussures me dégoûte un peu. Elles sont aérées, nettoyées, puis rangées soigneusement après usage. Certaines, je ne les porte presque jamais.

3. Toutes ces chaussures, il faut les mettre quelque part… Quelles sont tes astuces rangement chaussures ?

Comme je ne suis pas bordélique, j’ai une astuce pour ranger mes shoes. Je customise les boîtes avec du papier peint, toujours le même et après je fais une mise en scène de boîtes de chaussures comme dans un magasin.

Note de Tatiana: euh… question, quelle taille, ton appart? :) Lire la suite

Je fais de toi mon Essence-iel

30 juin

Stand de la marque Essence lors de sa soirée de lancement en France

Pendant la soirée des influenceurs Tribway, j’ai fait la connaissance de Marion qui tenait le stand de la marque Guigoz, qui fait de la nourriture pour bébé. On peut difficilement trouver quelqu’un qui soit moins passionné que moi par les bébés, mais Marion était très sympathique et j’ai bien aimé discuter avec elle. Nous avons échangé nos cartes… et donner ma carte à Marion fut une des meilleures décisions que j’ai prises de toute ma vie.

Car quelques jours plus tard, je reçois dans ma boîte mail une invitation à la soirée de lancement de la marque de cosmétiques Essence en France. Au programme: champagne, petits fours, maquillage et vernis de ma petite personne.

Alors, je vous entends protester d’ici: "Oui mais il n’y avait pas de chaussures, pourquoi t’y es allée?". Parce que je suis humaine. (Vous avez lu la partie où je parlais de champagne et de vernis de ma petite personne, non?). En plus, comme l’a dit une des organisatrices, "les chaussures et les vernis, c’est très lié". Tout à fait! On ne peut pas mettre de jolies sandales sans un joli vernis!

Je ne connaissais pas la marque Essence, j’avais vaguement entendu le nom et je savais qu’il s’agissait de cosmétiques mais c’était à peu près tout. Alors, pour celles qui ne connaissent pas, petit résumé:

- La marque Essence propose des produits colorés, fun, à l’affût des dernières tendances, à des prix extrêmement attractifs – encore plus attractifs que Kiko, c’est dire: les produits les plus chers sont les BB et CC crèmes, et coûtent 4,99€! Les vernis sont à 1,99€, les rouges à lèvres à 2,89€, les mascaras à 3,49€ et ainsi de suite.

- A ce prix-là, vous êtes sûrement en train de vous dire: "Ouais c’est fabriqué en Chine, dans des conditions qui ne respectent pas les droits de l’homme et c’est plein de produits chimiques qui sont interdits en France, non mais t’as pas honte?". Que nenni. 95% des produits sont fabriqués en Europe (Allemagne, Belgique, Italie pour la plupart).

- "Ouais mais ils doivent être testés sur plein de pauvres animaux innocents, tu n’as pas honte?". Non plus. Les produits Essence sont non testés sur les animaux et en plus, black-listent les fournisseurs qui testent sur les animaux. 0% cruauté!

- Essence réussit à obtenir les prix bas en faisant des économies de bling-bling: Essence n’a pas d’égérie, et utilise à la place des "Cosmas", de jolies jeunes filles en dessin, et des blogueuses (nous donc, suivez un peu). De plus, ils préfèrent communiquer via les réseaux sociaux et le bouche-à-oreille que les spots télé! Lire la suite

Now the angels wanna wear my red shoes ♫ ♪

27 juin

Il y a quelque temps, une copine m’a alerté sur la présence d’une vente privée Ellips sur Bazachic, et étant une grande fan de la marque comme vous le savez, j’étais tout simplement obligée d’aller voir. J’y ai trouvé les salomés Emilie, des chaussures d’une bien ancienne collection (automne/hiver 2012/2013 si je ne me trompe pas?) sur lesquels je lorgnais depuis un moment sur le site mais que j’hésitais à acheter (les prix pratiqués habituellement par Ellips, hors soldes, m’empêchent de m’en acheter quand je veux, c’est-à-dire toutes les semaines). Là, ces salomés étaient à 80€ au lieu des 225 habituels. Autant vous dire que je n’ai pas hésité longtemps!

Salomés Emilie, par Ellips Salomés Emilie, par Ellips

 

Salomés Emilie, par Ellips

Sur la photo ci-dessus, c’est moi qui les porte! :) Le collant vient de la Gambettes Box.

Lire la suite

Le soir où j’ai fait peur à Antoine Duléry

24 juin

Inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer

Jeudi dernier, j’ai été invitée, grâce à mon blog, à la soirée d’inauguration de la boutique Jean-Louis Scherrer à Paris, dans le 8e arrondissement (pas loin de Saint-Philippe du Roule – Miromesnil). J’étais toute contente de recevoir l’invitation parce que, comme je l’ai dit à plusieurs reprises, un des principaux avantages de ce blog est d’être invitée à des soirées sympa et de rencontrer d’autres blogueurs. Malheureusement je ne pouvais pas rester longtemps – la soirée commençait à 18h30 et je devais être à une réunion de mon association un peu après 20h.

Pour être honnête, la soirée a démarré dans la déception. La personne qui m’a contacté pour m’inviter m’a assuré que je serais "sur une liste". Or, à mon entrée, il y avait un vigile mais je suis entrée sans que quiconque y prête attention. Ce n’est pas que je n’ai envie de participer qu’à des événements VIP, je ne suis pas snob, mais pourquoi me dire que je suis "sur une liste" si j’avais pu rentrer simplement en voyant la boutique dans la rue? Dites-nous que c’est une soirée ouverte à tous, on ne vous en voudra pas, on viendra quand même, hein. On sera déjà contentes d’apprendre qu’il y a une soirée et que quelqu’un a pensé à nous le dire.

Immédiatement, dès que je suis entrée dans la boutique, je me suis sentie… pas à ma place. Je ne connaissais pas la marque Jean-Louis Scherrer et je ne m’étais pas spécialement renseignée avant d’y aller, mais il se trouve qu’il s’agit d’une marque chère. Très chère. Certaines robes de la boutique étaient à 700€. Les chaussures étaient déjà un peu plus abordables – dans les 250-300€, mais ça reste cher. L’avantage, c’est que je peux voir de plus près et toucher des vêtements que sans doute je n’oserais pas toucher en temps normal. (Le regard de la vendeuse ou du vendeur qui me juge quand je rentre dans une boutique beaucoup trop chère pour moi, je ne supporte pas ça.) Là, au moins, je ne me sentais pas jugée.

Sauf que si, un peu, en fait. C’était rapidement évident que pratiquement tous les gens présents avaient les moyens d’acheter des vêtements de cette marque. On le voyait dans leur démarche, dans leur façon de s’habiller, dans leur maquillage. Ils étaient tous vêtus de noir et blanc. Alors moi, avec ma robe à carreaux violets et blancs achetée sur Asos, j’avais vraiment l’impression de faire tache.

Autre problème, la moyenne d’âge. Comment approcher des gens qui ont l’âge d’être mes parents? Autant je peux facilement dire bonjour à des "jeunes", autant là, j’étais très intimidée (je mets "jeunes" entre guillemets parce que ces gens n’étaient pas non plus des vieux… juste des gens de la génération du-dessus). Je me disais: "Ces gens-là connaissent la vie et ont de l’argent". Je ne voyais pas un "jeune".

Troisième problème, l’accueil des blogueuses. Il n’y en a pas eu, en fait. Personne n’est venu m’expliquer la marque, le concept, son histoire, comme ça avait été le cas lors de l’event JustFab par exemple. J’avais presque l’impression d’être invitée là par erreur, je ne voyais pas d’autres blogueuses, uniquement des photographes et journalistes professionnels. Vous me direz, j’aurais pu aller demander par moi-même. Sauf que dans le monde qu’il y avait, impossible de savoir qui travaillait pour Jean-Louis Scherrer et qui n’y travaillait pas. Ils étaient tous habillés avec des vêtements chers, donc, impossible de les distinguer.

Je ne critique pas forcément la soirée, attention. Je pense que si j’avais été une autre personne, d’un autre âge, j’aurais beaucoup aimé, car l’événement avait beaucoup de qualités. Je pense que ma déception venait surtout d’un problème d’incompatibilité entre la soirée et moi…

Je me suis dit: "Tant pis si je ne rencontre personne, au moins je vais faire des photos". Je m’arme de mon iPhone et là, miracle, quelqu’un vient me parler. Un monsieur très sympathique, un peu plus âgé que moi. Il me dit: "Je sens la blogueuse qui sommeille en vous". Je lui parle rapidement du concept de mon blog, il semble intéressé, nous échangeons des cartes de visite. Il s’appelle David et est photographe professionnel. L’entrevue s’arrête là, car il a du travail. Moi, j’ai tout mon temps. Lire la suite

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 604 autres abonnés